Laboratoire ODIC

Prothèses Complète

Indications cliniques des bases souples « permanentes »

Malgré les nombreux progrès réalisés dans les différentes disciplines odontologiques, la prothèse complète a encore sa place : l'espérance devie croissante et l'environnement médical ont pour conséquence une augmentation des patients très âgés et de plus en plus difficiles à appareiller.L'indication majeure de l'utilisationdes bases souples « permanentes »est représentée par toute une catégorie de patients partiellement ou totalement édentés chez qui toute chirurgie est contre indiquée ou refusée soit momentanément soit définitivement.

La chirurgie sera contre-indiquée avec :

  • les risques majeurs d'ostéoradionécrose ;
  • des états pathologiques spécifiquesen évolution ;
  • une sénescence trop importante ;
  • un refus psychologique (phobie outraumatisme).

Pour ces patients, chez lesquels aucune chirurgie n'est envisageable, ilfaudra toute fois faire face aux problèmes suivants :

  • •les muqueuses fines et fragiles ne supportant pas le contact d'une résine dure : la base souple va apporter une meilleure tolérance des prothèses amovibles et du confort ;
  • les crêtes irrégulières (fig. 1) sur lesquelles il est très difficile, faute de correction chirurgicale, de répartir correctement les pressions : la prothèse doublée d'une base souple va minimiser les surpressions assurantune meilleure répartition des contraintes ;
  • les fortes résorptions à la mandibule, avec émergence du nerf mentonnier : l'amortissement réalisé par le matériau souple va améliorer le confortet préserver le support osseux résiduel
  • un support osseux réduit face à une denture naturelle (fig. 2) aggravé par une classe II d'Angle : la base souple va permettre au patient d'avoir peu de contacts concentrés à supporter et de ménager les tissus desoutien
  • après fracture, la mise en place d'un système d'ostéosynthèse (fig. 3) rend difficile le port de la prothèse. L'utilisation d'une base souple entraîne une diminution des phénomènes douloureux ainsi que les sollicitations transmises à l'os, tout en réalisant une mise en fonction « douce » du tissu osseux ;
  • les pertes de substance avec greffe de peau (fig. 4) sont consécutives essentiellement à des atteintes cancérologiques opérées, mais aussi dues àdes traumas balistiques (contexte biologique plus favorable, car sain et stable).Dans ces cas, une prothèse doubléed'une base souple est la seule alternative possible.Toutes ces situations montrent queles compromis à réaliser ne seront pas faciles pour obtenir une réhabilitation prothétique fonctionnelle, d'autant que l'utilisation d'une base souple ne peut, en aucun cas, pallier une insuffisance technique [1] ni permettre de déroger aux critères de réalisation de la prothèse complète en général.

Il existe d'autres indications de l'utilisation des bases souples en prothèse amovible :

  • en pédodontie : chez les jeunes patients édentés, la prothèse amovible doublée d'une base souple permet une certaine adaptation aux remaniements tissulaires et à la croissance
  • en prothèse amovible partielle quand il y a persistance du bloc incisivo-canin et une résorption très importante des secteurs latéraux et postérieur la base souple réalise un appui non traumatique sur le support ostéomuqueux déficient
  • •en prothèse maxillofaciale : dans les phases transitoires, ce type de prothèse favorise l'acquisition de réflexes de compensation avant la prothèse définitive ;
  • •dans les cas de refus psychologique suite à une phobie ou, le plus souvent,à des traumatismes liés à de nombreuses interventions : la base souple apporte alors une alternative (et la seule) non agressive et donc acceptée par le patient.
Crêtes irrégulièresne pouvant être dans ce casaménagées par la chirurgie.

fig. 1 - Crêtes irrégulièresne pouvant être
dans ce cas aménagées par la chirurgie.

Denture naturelle affrontant une surface d'appui mandibulaire très affaiblie

fig. 2 - Denture naturelle affrontant
une surface d'appui mandibulaire très affaiblie.

Les bases souples permettent un appui sur le dispositif d'ostéosynthèse

fig. 3 - Les bases souples permettent
un appui sur le dispositif d'ostéosynthèse.

Sur des greffes de peau, une base souple permetun appui non traumatique

fig. 4 - Sur des greffes de peau, une base souple permet un appui non traumatique.