Fil de navigation

LA MISE EN ARTICULATEUR ET LE MONTAGE

Les bases ou cires seront replacées sur le modèle en prenant bien garde qu'elles soient en place. Puis le modèle supérieur sera positionné sur le plateau de montage et mis en articulateur.Ensuite le modèle du bas sera mis en articulateur en vérifiant bien qu'aucune partie des modèles en plâtre ne vienne en contact entre eux pour ne pas opposer l'interférence qui fausserait le travail réalisé en bouche par le praticien.

Montage du complet haut et bas

Un plan de montage sera réalisé en respectant le réglage du point incisif et du soutien de la lèvre réglé par le chirurgien dentiste, puis le plan postérieur dans l'alignement du réglage antérieur en essayant de créer une répartition de hauteur égale entre le haut et le bas ou de préférence favoriser une hauteur plus basse sur la prothèse inférieure afin de diminuer le bras de levier sur le bas.
Sur le plan de montage, il sera réalisé un tracé de la position des crêtes de l'arcade inférieure d'un point partant de la position de la canine et allant jusqu'au milieu du trigone rétromolaire.
Le montage supérieur pourra être entouré en commençant par positionner l'arcade antérieure conformément au réglage effectué par le praticien, qui sera reporté sur le plan de montage inférieur. A partir de la première prémolaire les cuspides linguales seront positionnées sur le trait représentant la crête inférieure.
Les deux cuspides de la première prémolaire toucheront le stents, seule la cuspide linguale de la deuxième prémolaire touchera puis la cuspide mésio-linguale de la 6 seule touchera le stents et sera sur le trait.
La 7 sera montée ultérieurement. Une fois les 2 côtés montés, il sera possible d'entamer le montage du bas.
Les 6 seront positionnées en premier puis les 5 et les 4.Nous finirons le montage des antérieures du bas en prévoyant un contact en propulsion. Ce contact sera affiné par le montage des 7 haut et bas qui vous donneront le guide en propulsion afin d'obtenir un trépied.

Montage du partiel

Le duplicata est mis en articulateur. Le partiel est monté dans l'alignement des dents restantes pour rester en harmonie avec celles-ci. L'occlusion sera équilibrée dans la mesure du possible et les dents mises en place dans le sens mésio-distal au maximum des possibilités.