Fil de navigation

MONTAGE PIEZOGRAPHIQUE

INTRODUCTION

Ol. 31.10.92, N0 31.10.92, OCTOBRE 1992 PROTHESE PIEZOGRAPHIQUE

L'enregistrement piézographique détermine le volume dans lequel doit être élaborée la prothése. Il est essentiel de respecter cet enregistrement afin de ménager la place nécessaire à la langue ainsi que celle des muscles, des lévres et des joues dans le but d'obtenir le bon équilibre recherché par le chirurgien dentiste. En entreprenant la rédaction de ce mémoire, nous n' avons pas eu l'intention de faire un travail créateur, mais de présenter une synthése pratique d'une méthode de montage de prothéses complétes dans le cas d'enregistrement piézographique. Toutefois nous devons, pour obtenir un bon résultat, tenir compte qu'il faut donner un plan de montage le meilleur possible, afin de permettre une mastication en partie restaurée. L'enregistrement piézographiqùe offre un volume et un modelé des prothéses en harmonie avec les forces antagonistes s'exerçant entre la langue et la sangle buccinato-labiale.

I-INTRODUCTION A LA PIEZOGRAPHIE

A) DEFINITION ET BUT DE LA PIEZOGRAPHIE

-PIZEN, qui signifie comprimer
-GRAPHIEN,qui signifie sculpter

A partir de ces racines, nous pouvons déjà entrevoir ce que sera la piézographie, mais nous pouvons définir avec plus de précision la piézographie comme étant l'utilisation des modelages produits par la langue et la sangle buccinato-labiale (dirigée ou faisant intervenir la déglutition et la phonation) sur des matériaux qui, placés en bouche dans un état plastique contrôlé, durcissent ou se polymérisent après un intervalle de temps bien défini selon le produit utilisé.

«Ayant comme champ d'application la prothèse adjointe totale, la piézographie a pour but de déterminer un espace prothétique (fig: 1 à 5) et donc un volume modelé de prothèses, tel que celles-ci soient le moins possible sollicitées par la dynamique de la langue et de la sangle buccinato4abiale ce qui rend les forces déstabilisatrices et antagonistes provenant des masses musculaires périprothétiques (rarement symétriques) inférieures aux forces de rétentions des prothèses.» (R. SAMOIAN)

Espace buccal
fig:1
Thumbnail imageFig.2b [320x200]
fig:2a----------------------fig:2b

B) ESPACE NATUREL ET ESPACE VIRTUEL

«Chez le denté, il y a entre les joues, la langue et les lèvres, un espace que créent naturellement les arcades dentaires(coupe frontale passant par les premières molaires)».(R. SAMOIAN)

Il semble que R. SAMOIAN a voulu dire que l'espace naturel situe le milieu buccal denté avant extraction. Les joues sont soutenues par les molaires, prémolaires et les lèvres par les incisives et les canines.

«Chez l'édenté total (surtout ancien) la langue est généralement devenue plus puissante et volumineuse pour compenser la perte d'efficacité des fonctions orales.

Parallèlement, la sangle buccinato-labiale a perdu de sa tonicité. L'espace entre les joues et les lèvres d'une part, et la langue d'autre part, est devenue un espace virtuel