Laboratoire ODIC

Prothèses Complète

LE PORTE EMPREINTE SUPERIEUR

Il devra figurer:

lignespeis

Dans le fond de la réflexion gingivo-jugale, nous inscrivons une ligne tout le long de la périphérie vestibulaire ;

  • Le frein médian sera échancré finement selon son axe de 2 à 3 mm ;
  • Les freins jugaux seront déchargés largement dans les sens de leur action de 2 à 3 mm ;
  • Le sillon ptérygo-maxillaire sera signalé et selon la demande du praticien, il sera dégagé ou non ;
  • Les fossettes rétro-palatines normalement visibles nous donneront un repère de la limite du palais dur, palais mou.
  • Nous arrêterons le P.E.I. postérieurement de 2 mm en arrière de ces fossettes.

Le tracé final du P.E.I. sera la jonction de la ligne du dégagement des freins et d’une ligne parallèle à celle du premier point et un retrait de 2 à 3 mm vers le haut de la crête. Nous rejoindrons ensuite les limites postérieures tracées.