Laboratoire ODIC

Prothèses Complète


Édentement partiel encastré


La prothèse temporaire fixe est la solution de choix dans ce cas d'édentement et sera envisagée plus loin. L'indication de la prothèse amovible temporaire nous paraît devoir être réservée aux édentements très étendus (quatre dents et plus) lorsqu'une solution fixe compromet l'avenir de dents intactes utilisées comme piliers transitoires (fig. 2a à 2/7).
Édentement unitaire
L'indication d'une prothèse temporaire dans ce type d'édentement est exclusivement esthétique, et le recours à la prothèse amovible partielle temporaire devrait être exceptionnel. La gêne apportée au patient par l'encombrement de la prothèse, la nécessité de ne pas porter la prothèse après la chirurgie et le coût en raison du suivi qu'elle nécessite limitent le recours à la prothèse amovible pour lui faire préférer une prothèse fixée temporaire.


Prothèse temporaire fixée


Dans la plupart des cas traités en prothèse implanto-portée, les pa­tients récemment édentés souhaitent retrouver une denture la plus complète possible, par le biais de racines artificielles remplaçant partiellement ou totalement les dents naturelles perdues. L'idée du port, même temporaire, d'une prothèse amovible est souvent ressentie comme un traumatisme, accentué par le fait que, pendant les 10 à 15 jours suivant l'intervention chirurgicale, la prothèse temporaire est supprimée. Ainsi, un très grand nombre de patients souhaitent avoir une prothèse temporaire fixée dans l'attente d'un bridge implanto-porté. Selon l'édentement à restaurer, le recours à la prothèse temporaire fixée sera plus ou moins aisé et impliquera parfois une modification du plan de traitement avec un allongement significatif de sa durée.

image022 image020
fig. 2a - Le jour du retrait des sutures,. fig. 2b -... la prothèse est reportée en bouche, après évidement de son intrados.
 
image024 image026
fig. 2c - Un silicone fluide (Xantopren9 VL plus) est déposé dans l'intrados de la prothèse, qui est reportée en bouche, le patient gardant les dents serrées jusqu'à la prise du matériau. fig. 2d - La prothèse est retirée et son intrados examiné. Les zones d'appui sont repérées avec un crayon,...
5image032 image030
fig. 2e -... et le silicone est retiré facilement puisqu'il n'y a pas d'adhésif dans l'intrados de la prothèse. Les zones d'appui repérées au crayon sont parfaitement visibles et permettent, par meulage, d'égaliser de façon très précise l'espacement souhaité entre la prothèse et la crête. fig. 2f - Plusieurs essais sont généralement nécessaires pour contrôler l'espacement. La vérification des trois empreintes permet de juger l'efficacité de la retouche précédente et la régularité de l'espacement.
image028 fig. 2g - La résine retard (Viscoget) est ensuite appliquée dans l'intrados et la prothèse est reportée en bouche. Le patient maintient une pression pendant le durcissement du produit.
image034 image036
fig. 2h - Au bout d'une demi-heure, la prothèse peut être retirée et les excès de matériau sont éliminés. fig. 2f - Trois jours après, il est nécessaire de contrôler la prothèse,...
fig. 2j -... l'état de surface de la résine retard, qui est satisfaisant dans ce cas,...
   
image040 image038
fig. 2k-... et la cicatrisation de la crête, qui présente un défaut dans la partie postérieure de la zone d'intervention. Dans ce cas, il est nécessaire de suivre très rigoureusement le patient (deux fois par semaine), en éliminant toute intrusion du matériau de rebasage dans le défaut de cicatrisation et en sup­primant un appui excessif du matériau dans cette zone fragile.
fig. 2l - On peut noter l'amélioration de la cicatrisation, 4 semaines après la chirurgie. Le suivi rigoureux de la résine retard permet d'éviter les problèmes d'operculisation de la muqueuse au-dessus des implants.
 
image042 image044
fig. 2m - Cinq mois après la pose des implants, les piliers de cicatrisation sont mis en place,... fig. 2n -... et la prothèse est à nouveau retouchée pour éviter tout contact avec l'un des piliers qui entraînerait une mise en charge incontrôlée de l'implant concerné.