Fil de navigation

Rigidité et résistance mécanique

Pour répondre aux critères d'équi­libre pendant toute la durée des séquences d'élaboration préprothétique et prothétique, rigidité et résistance mécanique sont indispensables. La surface d'appui de la base en résine et l'épaisseur de matériau doivent répondre à cette nécessité en dépit de l'inconfort temporaire que cela peut créer pour le patient. Des renforts métalliques peuvent être inclus dans la base, mais jamais aux dépens de la rigidité (fig. 19). Indispensable pour optimiser tous les rôles thérapeutiques dévolus à ces prothèses, l'équilibre occlusal est également le meilleur garant de leur résistance mécanique.

Mise en évidence et élimination de l'arête de résine comprimant le parodonte marginal Mise en évidence et élimination de l'arête de résine comprimant le parodonte marginal
fig. 16a et b - Mise en évidence et élimination de l'arête de résine comprimant le parodonte marginal
Conception de crochet autorisant les modifications proximalesConception de crochet autorisant les modifications proximales
fig. 17a et b - Conception de crochet autorisant les modifications proximales.
Crochet en résine « acétal » sur une PPAT dans l'attente d'une prothèse métallique avec attachements
fig. 18 - Crochet en résine « acétal » sur une PPAT dans l'attente d'une prothèse métallique avec attachements.
À proscrire : ce type de conception avec barre métallique nuit aux conditions d'équilibre, à la réciprocité face au crochet et à la rigidité
fig. 19 - À proscrire : ce type de conception avec barre métallique nuit aux conditions d'équilibre, à la réciprocité face au crochet et à la rigidité I