Fil de navigation

Théorie de la sphère.

En 1870 F. G. SPEE montra que dans le plan sagittal la courbe d'occlusion était orientée en fonction d'un cylindre

cylindre de spee Le cylindre de Spee.

1

2

En 1895, Georges MONSON établit le premier concept occluso articulaire. Pour cet auteur les dents inférieures se déplacent à la surface une sphère ayant 4 « inches » de rayon, soit 10,4 cm, et pour centre un point situé dans le plan sagittal au voisinage de l'apophyse Crista Galli. Les cavités glénoïdes sont considérées comme des surfaces de la même sphère ou d'une sphère concentrique à la précédente.

En l918, Georges VILLAIN présente une théorie pouvant s 'apparenter à la précédente. Il écrit : « Les dents sont placées sur l'arcade suivant une courbe parabolique, et leurs grands axes convergent vers un même point qui peut être considéré comme du mouvement de circonvolution exécuté par l'axe de la mandibule pendant la mastication. »

Pour cet auteur tout point de la mandibule se déplace à la surface d'une sphère suivant un mouvement curviligne alternatif varié. Le centre de la sphère se trouve situé 3 cm en arrière du point nasion.

Dans le plan frontal, la courbe a été étudiée par WILSON.

Pour ACKERMAN : « le concept de la sphère est un concept géométrique de centrage élémentaire d'occlusion, ne concernant que le sommet des cuspides et non pas leurs versants ».

theorie de la sphere

— Comparaison de la théorie de la sphère et de la conception articulée Gysi

A: Théorie de la sphère :
j = centre de la sphère
B: Conception articulée de Gysi:
G = condyle.
T temporal.
I Inclinaison Incisive.
H centre Instante de propulsion-rélro-pulsion.(schema de Gysi)
S - inclinaison articulaire technique.

La sphère ne présente qu'un aspect élémentaire du complexe de l'articulé.