Jankelson

par | Jan 10, 2021 | Technique | 0 commentaires

Théorie de Jankelson.

En 1954 Jankelson écrit : « a aucun moment du rigoureux mouvement de mastication on ne peut déceler l’évidence d’un glissement. Le mouvement mandibulaire est lié à la nature de l’aliment. Il se traduit par un choc continu transformé en mouvement oscillant pour un aliment résistant au moment ou l ‘effort déployé s ‘amplifie. Il se traduit au contraire par un choc continu pour les aliments mous ».

Jankelson démontre qu ‘au cours de la mastication les dents n ‘entrent pas en contact. Il Démontre aussi que ce contact intervient quand l’effort dépasse son but ou pendant la phase de déglutition au moment ou l’arcade inférieure vient s’immobiliser contre l’arcade supérieure afin de fournir un appui suffisant aux muscles pour permettre la propulsion du bol alimentaire dans le pharynx. L ‘auteur écrit également « la théorie selon laquelle, pendant la mastication, les dents se déplacent les unes contres les autres selon un schéma caractéristique est aussi fausse que celle qui prétend que l’occlusion des dents doit être synchronisée avec les mouvements condyliens »

En 1959, Kurt établit, à l’aide d’enregistrements stroboscopiques, que seuls, les mouvements mandibulaires exécutés sans interposition d’aliments rappellent ceux des articulations.

Pour Jankelson et Kurt, les mouvements de glissement que Monson, Villain, Gysi et l’école gnathologique désirent retrouver et reproduire n ‘existent pas au moment de la mastication, ils interviennent seulement que dans la bruxomanie.

joignez moi aujourd’hui

Des informations personnalisées pour votre cas une résolution de vos problèmes

Une prothèse amovible instable, qui vous blesse ou bien avec laquelle vous ne pouvez pas manger. Il y a certainement une solution qui n’a pas été étudiée. Un conseil d’un professionnel Français et du travail en France sans intermédiaire ni sous-traitance avec l’étranger

Thierry supplie

Par : Thierry Supplie

Prothésiste de R. DEVIN. Réalisation des prothèses totales pour le service de prothèse complète de Paris VII - Hôpital Albert Chenevier à Créteil. Assistant en prothèse totale au sein de la Faculté Dentaire de Garancière Paris V dans le service du Professeur LEJOYEUX – dirigé par le Professeur Roger GOUMY. Réalisations de travaux de prothèses pour la Pitié Salpêtrière pour des patients après chirurgie tumorales. Correcteur d’examen BTM pour la Chambre des Métiers de Paris. Rédaction du Référentiel Qualité de l’UNPPD Conférence à la Faculté Dentaire de Moscou avec le concours de la CCIP et la participation de Hugues BORY Conférence durant le congrès dentaire Dentiste Expo 2019 au palais des expositions porte de Versailles. Formateur DPC avec mise en place de formations.

‎Consultez ces autres informations

theorie de la sphère

theorie de la sphère

Théorie de la sphère. En 1870 F. G. SPEE montra que dans le plan sagittal la courbe d'occlusion était orientée en fonction d'un cylindre Le cylindre de Spee. En 1895, Georges MONSON établit le premier concept occluso articulaire. Pour cet auteur les dents inférieures...

lire plus
Paterson

Paterson

Orientation du plan prothétique selon PATERSON. La technique de Paterson consiste à confier au patient l'orientation du plan prothétique de façon dynamique. Les deux maquettes sont réglées en DVO. Une gouttière rétention est creusée dans la surface occlusale de chaque...

lire plus
Rôle de la dimension verticale

Rôle de la dimension verticale

Rôle de la dimension verticale Historiquement, c'est Costen, O.R.L. Belge, qui envisagea le premier, en 1934, le rôle de la perte de dimension verticale d'occlusion dans l'apparition des signes dysfonctionnels et douloureux de la sphère orofaciale, lesquels furent...

lire plus

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *