Prothèse de transition préparation

par | Sep 13, 2013 | prothèse de transition | 0 commentaires

Prothèse de transition préparation

Il s’agit dans les deux cas de répondre à la demande expresse du patient qui réclame le confort (tenue, efficacité, esthétique). Le praticien, quant à lui, se doit de ne nuire ni aux organes (os, muqueuses, muscles…) ni aux fonctions de l’appareil manducateur. Cette situation clinique peut intéresser un ou les deux maxillaires. Dans le premier cas, la prise en compte du maxillaire antagoniste est essentielle.

Prothèse provisoire et édentation totale

Les multiples indications d’extraction conduisent souvent le patient devant le passage progressif ou brutal et difficile du stade de denté partiel (parfois même complet) au stade d’édenté total(fig. 1 et 2). La prothèse d’usage doit s’inscrire et s’intégrer dans un système biologique (appareil manducateur) le plus stable possible. Or, les patients condamnés à l’édentation totale sont souvent porteurs de pathologies acquises, induites par l’usage de prothèses ou par un édentement partiel qui est insuffisamment ou non compensé. Plusieurs techniques ont été proposées. Celles-ci tentent toutes de favoriser ce passage en prenant en compte, plus ou moins bien, les conditions biologiques, psychologiques et sociales. Le praticien se trouve devant l’alternative suivante : – soit il contrôle parfaitement tous les paramètres fonctionnels et anatomiques stabilisés. Il peut alors envisager d’emblée la prothèse d’usage (fig. 3 et 4) ou appliquer par exemple la technique de la prothèse immédiate ; – soit il doit modifier, rétablir ou préparer pour stabiliser ou fixer ces mêmes paramètres ; il doit alors passer par une prothèse de transition (d’adaptation, de réhabilitation…).
Le traitement du maxillaire réclame une préparation du patient avant la mise en place de la prothèse d'usageLe traitement du maxillaire réclame une préparation du patient avant la mise en place de la prothèse d'usage

fig. 1 et 2- Le traitement du maxillaire réclame une préparation du patient avant la mise en place de la prothèse d’usage.

La réhabilitation fonctionnelle peut parfois se faire d'emblée sans passage par une prothèse de transitionLa réhabilitation fonctionnelle peut parfois se faire d'emblée sans passage par une prothèse de transition

fig. 3 et 4 – La réhabilitation fonctionnelle peut parfois se faire d’emblée sans passage par une prothèse de transition.

joignez moi aujourd’hui

Des informations personnalisées pour votre cas une résolution de vos problèmes

Une prothèse amovible instable, qui vous blesse ou bien avec laquelle vous ne pouvez pas manger. Il y a certainement une solution qui n’a pas été étudiée. Un conseil d’un professionnel Français et du travail en France sans intermédiaire ni sous-traitance avec l’étranger

Thierry supplie

Par : Thierry Supplie

Prothésiste de R. DEVIN. Réalisation des prothèses totales pour le service de prothèse complète de Paris VII - Hôpital Albert Chenevier à Créteil. Assistant en prothèse totale au sein de la Faculté Dentaire de Garancière Paris V dans le service du Professeur LEJOYEUX – dirigé par le Professeur Roger GOUMY. Réalisations de travaux de prothèses pour la Pitié Salpêtrière pour des patients après chirurgie tumorales. Correcteur d’examen BTM pour la Chambre des Métiers de Paris. Rédaction du Référentiel Qualité de l’UNPPD Conférence à la Faculté Dentaire de Moscou avec le concours de la CCIP et la participation de Hugues BORY Conférence durant le congrès dentaire Dentiste Expo 2019 au palais des expositions porte de Versailles. Formateur DPC avec mise en place de formations.

‎Consultez ces autres informations

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *