Prothèse de transition second cas

par | Sep 13, 2013 | prothèse de transition | 0 commentaires

Deuxième cas clinique (fig. 25 à 32) : Mme C. Prothèse de réhabilitation fonctionnelle.

fig25
fig. 25 – Le profil de la patiente montre une légère proéminence mentonnière. La disparition du modelé des lèvres signe une diminution de la dimension verticale d’occlusion
fig26

fig. 26 – La sustentation insuffisante de la base mandibulaire associée aux surfaces occlusales abrasées des dents prothétiques en résine n’ont pu maintenir efficacement le rapport intermaxillaire.

fig27

fig. 27 – Dans l’objectif d’une réhabilitation fonctionnelle, la sustentation de la base mandibulaire est augmentée par un apport de résine auto-polymérisable au fauteuil (résine blanche).

fig28

fig. 28 – Un rebasage extemporané au fauteuil est effectué avec du Soft Oryl (Sodimadent) pour assurer une sustentation efficace de la base

fig29
fig. 29 – Le traitement est alors poursuivi par le rétablissement de la dimension verticale d’occlusion. Elle est obtenue par ajouts successifs de résine autopolymérisante sur la surface occlusale des dents artificielles mandibulaires. Cette augmentation progressive respecte à chaque étape l’espace libre d’inocclusion du rapport intermaxillaire.
fig30le profil de la patiente montre le rapport intermaxillaire obtenu et retenu pour la construction de la prothèse d'usagefig31
fig 30 a 32 le profil de la patiente montre le rapport intermaxillaire obtenu et retenu pour la construction de la prothèse d’usage.
  1. une rééducation neuromusculaire et articulaire ;
  2. la fonction de mastication par la création de para fonctions stables et efficaces (fourchette d’adaptation à un outil qui se substitue aux organes disparus) ;
  3. le recouvrement de la surface d’appui, c’est à dire établir une adéquation entre surface d’appui maximale (en quantité et qualité) et fonction des organes para prothétiques. Une sustentation adaptée assure le maintien de l’intégrité ostéomuqueuse de la surface d’appui, mais aussi une rétention et une stabilité des bases au service de l’efficacité des prothèses d’usage ;
  4. le futur volume prothétique et le confort s’y rattachant, préparant ainsi psychologiquement le patient à son édentement. L’édentation totale du maxillaire est beaucoup plus fréquente que celle de la mandibule et le pouvoir émotionnel des dents antéro-supérieures est le plus important ;
  5. l’aspect esthétique du patient. Elle l’autorise à tester son futur aspect au­près de son entourage.

joignez moi aujourd’hui

Des informations personnalisées pour votre cas une résolution de vos problèmes

Une prothèse amovible instable, qui vous blesse ou bien avec laquelle vous ne pouvez pas manger. Il y a certainement une solution qui n’a pas été étudiée. Un conseil d’un professionnel Français et du travail en France sans intermédiaire ni sous-traitance avec l’étranger

Thierry supplie

Par : Thierry Supplie

Prothésiste de R. DEVIN. Réalisation des prothèses totales pour le service de prothèse complète de Paris VII - Hôpital Albert Chenevier à Créteil. Assistant en prothèse totale au sein de la Faculté Dentaire de Garancière Paris V dans le service du Professeur LEJOYEUX – dirigé par le Professeur Roger GOUMY. Réalisations de travaux de prothèses pour la Pitié Salpêtrière pour des patients après chirurgie tumorales. Correcteur d’examen BTM pour la Chambre des Métiers de Paris. Rédaction du Référentiel Qualité de l’UNPPD Conférence à la Faculté Dentaire de Moscou avec le concours de la CCIP et la participation de Hugues BORY Conférence durant le congrès dentaire Dentiste Expo 2019 au palais des expositions porte de Versailles. Formateur DPC avec mise en place de formations.

‎Consultez ces autres informations

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *